Sapeurs-pompiers – services de sauvetage

Pour l’ambulance et les pompiers, formez le numéro suivant (24h/24)

112 (numéro d’urgence européen uniforme)
ou le
100 (numéro d’urgence belge)
ou le
+32 (0) 87 56 00 00 (pompiers et secours d’Eupen)

Pour les transports non urgents de malades formez le +32 (0) 87 59 80 80

Sur tous les réseaux de téléphonie mobile, vous pourrez joindre les numéros d’urgence 100 ou 112 sans indicatif et à titre gratuit. Vous serez alors mis en contact avec le centre de coordination des secours situé le plus près.

Or, n’oubliez pas :
le centre de coordination situé le plus près n’est pas nécessairement compétent ! Indiquez svp. votre localisation exacte à l’opérateur.

L’appel d’urgence en bonne et due forme – 5 questions :

Pour que les collaborateurs du centre de coordination des secours puissent vous faire parvenir l’aide au plus vite, vous devez leur fournir certaines informations. Plus vos indications sont précises, plus l’aide qu’on vous apportera sera efficace.

Qui appelle ?

ndiquez votre nom et le numéro d’appel auquel vous êtes joignable pour d’éventuelles questions subsidiaires.

Où se trouve le lieu d’intervention ?

Indiquez l’adresse exacte (quartier de la ville, rue, numéro de la maison, étage) et décrivez les particularités du chemin d’accès (basse-cour, parcs, borne kilométrique et direction sur les autoroutes, etc.). Si vous ne connaissez pas les lieux, renseignez-vous auprès d’un passant. Soyez le plus précis possible dans vos indications et l’aide arrivera d’autant plus vite sur les lieux !

Qu’est-ce qui s’est passé ?

Décrivez en quelques mots ce qui est arrivé.

  • Un incendie s’est déclaré dans un appartement, les occupants se trouvent toujours à l’intérieur.
  • Un accident de la circulation s’est produit impliquant une moto et un bus
  • Ou autres …

Combien de blessés ?

Communiquez le nombre de blessés. Dans le cas d’un incendie, des personnes sont-elles toujours enfermées dans le bâtiment ?

Attendez les demandes de précisions !

Ne raccrochez pas ! C’est uniquement quand il n’aura plus de questions à vous poser que le collaborateur du centre de coordination mettra fin à la conversation.

Dans l’urgence, les sauveteurs deviennent des détectives
Chercher des numéros de maison et des plaques de rue cachés ou illisibles coûte des minutes précieuses.

« Excusez-moi, où se trouve le numéro 27 s’il vous plaît ? »
Incendie dans un appartement, des personnes en danger – dès à présent, chaque minute est capitale ! Les pompiers alertés recevront l’adresse du lieu d’intervention par le biais du centre de coordination, mais une fois sur les lieux, des minutes précieuses s’écoulent parce que le numéro de la maison est introuvable dans l’obscurité. C’est le pain quotidien des services de sauvetage, parce que les numéros de maison sont souvent placés de manière irréfléchie en fonction d’aspects esthétiques et non pas pratiques.